Portrait de femme (Mme Deshayes ?), vers 1471

BONNET Louis-Marin

Portrait de femme (Mme Deshayes ?), vers 1471

Description de l'oeuvre

BONNET Louis-Marin
Paris 1736 ou 1743 † 1793 Saint-Mandé
Gravure originale en manière de pastel.
H415(443)xL358(380)mm.
Restes d’anciens montages au verso et rousseurs.
Hérold n°59 (état non décrit, entre I et II)

Gravure d’après le tableau de François Boucher (Paris 1703 † 1770), imprimée en 3 tons (bleu, rouge et noir) au repérage.

Très belle épreuve sur vergé filigrané (lettres) d’un état intermédiaire entre le 1er et le 2e état (non décrit par Hérold), avec l’inscription et l’adresse suivantes : “Gravé par Bonnet d'après le tableau de Mr Boucher qui est dans le cabinet de Mr Soufflot. A Paris, chez Bonnet, rue Gallande, Place Maubert, la porte cochère entre un Chandelier et un layetier. N°59”.

Revêtue de la marque de collection de Mulnier, en bas à droite (XIXe) (Lugt n°1829e).

Petites marges. Très belle et rare impression en couleurs du XVIIIe siècle.

C’est dans l’atelier de Jean-Charles François (1717 † 1769), que Louis-Marin Bonnet s’initia à la manière de crayon, nouvelle technique de gravure en couleurs qu’il améliora, et à laquelle il consacra un petit traité illustré (Le pastel en gravure, inventé et exécuté par Louis Bonnet, 1769). Ce portrait, probablement celui de Mlle Jeanne-Elisabeth Victoire Deshayes, fille aînée de François Boucher, forme un pendant à sa célèbre Tête de Flore (1769). Il témoigne du haut degré de perfection et d'illusionnisme auxquels Bonnet porta la manière de pastel : “Les imitations de pastel de Bonnet d’après Boucher sont étonnantes de vérité. L’illusion est complète, rien n’y manque : ni le grain, ni le velouté, ni même l’impalpable poussière du pastel”. (Marcel Roux)

Selon Hérold, le premier état de ce sujet est imprimé à partir de cinq planches (bleu, rouge, carmin, marron et blanc, avec du jaune et du vert ajoutés à la poupée), et porte la première adresse de Bonnet (rue Gallande), mais sans le N°59, en bas à droite. Le deuxième état décrit par Hérold, dont le Museum of Art of Cleveland conserve une épreuve (inv. Dudley P. Allen Fund 1996.6.), est tiré à partir de trois plaques, en trois couleurs, avec la nouvelle adresse de Bonnet (rue Saint-Jacques), datée de la fin de 1773, et avec le numéro. Notre version, imprimée en trois tons, mais avec la première adresse et le numéro, constitue donc un état intermédiaire. Elle est semblable à l’épreuve de l’Art Institute of Chicago (inv.1930.875.), mais toutefois plus complète (l’épreuve de Chicago est en effet coupée à la marque du cuivre).

Les difficultés techniques rencontrées par Bonnet pour imprimer la Tête de Flore avec huit matrices l'ont sans doute incité à réaliser ce portrait avec un nombre, plus maniable, de trois ou cinq plaques. Compte tenu de l'attention accordée à la Tête de Flore, le fait qu'aucune annonce n'ait été faite dans la presse pour la publication de ce Portrait est surprenant et laisse donc supposer que très peu d'épreuves en ont été tirées

Lire plus
Prix normal
22.000 €
Prix réduit
22.000 €
Prix normal
Vendu
Prix unitaire
par 
CAT XXXII n°8